Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La linogravure kézako ?

La linogravure est une technique dérivée de la gravure sur bois, où ce matériau est remplacé par le linoléum (mélange de poudre de liège, d’huile de lin, de gomme et de résine, l’ensemble comprimé sur une toile de jute).
Le dessin se fait en creusant certaines parties du bloc de linoléum à l’aide de gouges. La surface est ensuite encrée, puis couverte d’un papier sur lequel est exercée une pression. Les parties évidées ne sont pas encrées et laissent donc apparaître la couleur d’origine du papier.

Le lino est plus homogène que le bois et ne comporte pas de fil, ce qui le rend plus tendre, il permet un tracé plus souple et précis et sa surface lisse permet d’obtenir une qualité optimale lors de l’impression.

Je travaille principalement ce matériau car le rendu est vraiment sympa et côté rapport qualité prix, y’a pas photo !

De plus, les peintures utilisées sont à l’eau donc à la fin de la session d’impression des estampes, il faut tout simplement laver le rouleau et la plaque en les passant sous l’eau.

Sur le même principe il y a aussi la gomme à graver. Personnellement, je ne suis pas fan de ce support que je trouve trop fragile, trop friable. J’ai travaillé mes premiers poulpes avec ce matériau ainsi que des petits portraits. Désormais, je m’en sers occasionnellement, notamment pour mes signatures/messages tampons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *